• 8 mois sans tabac !!!

    8 mois sans tabac !!!

    A tous les fumeurs qui m’entourent, ou d’ailleurs, voici un peu de lecture qui peut peut-être vous faire réfléchir :

     

    «  Tu vis anxieusement retranché(e) derrière un écran de fumée. Débat intérieur : émerger en tant que JE ou rester caché(e) ? Derrière une apparence d’assurance se trouve une question intérieure. « Qui suis-je?» Tu ne te fies ni à toi, ni au monde.

    Tu as le sentiment de ne pas pouvoir te trouver, tu as peur d’une partie de toi, tu n’oses pas te fier à ton intuition, à tes énergies, à tes sentiments. Tu restes caché(e) ; tu refoules cette partie de toi.

    Tu te refuses à te transformer, à laisser se faire jour entièrement ton Moi total, avec toutes tes forces et tes possibilités ! Tu mènes une vie frustrée, tu reconnais trop peu ta valeur, tu laisses tes pensées et tes sentiments diriger ta vie, au lieu de prendre résolument ta vie en mains, conscient(e) de toi et entièrement ouvert(e) à toi.

    Tu crois devoir te protéger, car tu te sens insuffisamment soutenu(e) par ton propre Noyau ; tu te fies trop peu à la partie intuitive de toi-même. Tu vis trop dans ta tête, dans l’esprit : tes pensées, tes projets, tes sentiments de peur, il t’est difficile de faire face à tout cela ; tu éprouves de la nervosité parce que ta vie est trop peu bâtie sur ta base archi solide.

    Ta faculté de raisonnement et ton intuition sont insuffisamment en contact l’une avec l’autre ; tu penses que tu dois tout contrôler à l’aide de ta raison ; il n’est pas question d’un abandon souple à ton intuition, à tes sentiments, parce que tu ressens :

    - la femme ou la mère qui est en toi comme étant froide, trop distante, secrète, insaisissable, absente.

    - L’homme qui est en toi est comme paralysé (impuissance psychologique) sous l’emprise de cette « femme morte et aspirante » qu’est la nicotine.

    C’est parce que tu doutes de ta propre valeur que tu construis un écran autour de toi, à l’intérieur duquel tu espères te trouver, derrière lequel tu espères être en sécurité. Il s’agit d’une fuite instinctive.

    Tu n’oses pas vivre pleinement ta personne, tu te caches, tu crois que les autres peuvent te renverser ou t’imposer des limitations, mais ce n’est que toi qui te limites toi même.

    Tu as une attitude trop froide à ton égard.

     

    N’aie pas peur de tes sentiments profonds, de tes désirs, de ton intuition, laisse couler et se manifester librement tes énergies. Découvre la mère chaleureuse et pleine d’amour qui est en toi. Dresse-toi en tant que force d’union ! Anéantis le Doute !

    ….."

    Pour la suite, lisez les pages 641 et 642 de "LA clef vers l'autolibération" de Ch. Beerlandt.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    oursouille
    Samedi 22 Novembre 2008 à 16:54
    euh? oui mais vos luttes partent en fumée..dit l'alsacien, et puis le tabac est un vieil ami...l'odeur de clan ou le gout de la blonde...le cigare roulé contre la cuisse, le fourneau de la chacom chaud en main...sans parler du cone rassurant...suffit de pouvoir rater son bus pour ne pas regretter ce petit manque de souffle! Et comme dit mon grand pere: On ne court pas après les trucs!!!
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :