• Fiches de lecture

    Etant une bouffeuse de bouquin, je me dois de partager avec vous les impressions que m'ont fait certains ouvrages et auteurs. Quand je pense que les mots "fiches de lecture" me rendaient malade quand j'étais à l'école.  Maintenant que c'est pour partager mes voyages littéraires c'est différent.

  • La liste de mes envies.

    Jocelyne aime son Jocelyn. Dans une vie en toute simplicité. Et tout l'or du monde ne doit pas changer cet amour, ce bonheur. Elle ne veut pas risquer de perdre ce qu'elle a de plus précieux. Ce qu'elle a construit avec son coeur au travers des épreuves de la vie. Mais tout va basculer.

    Lu avec gourmandise, cette histoire peut arriver à n'importe qui. Cette situation pousse à réfléchir sur la véritable valeur des choses qui nous tiennent à coeur et de nos désirs. L'écran plat, le cayenne, toutes ces choses qui font rêver mais qui ne remplacerons jamais la douce main d'une femme aimante sur le front de son époux qui a la grippe. Toutes ces choses qui ne peuvent donner la paix dans le coeur et qui n'apporteront jamais l'amour.

    Mais pour beaucoup, ce n'est qu'une fois avoir perdu ce qu'ils avaient de simplement plus précieux qu'ils en comprennent l'importance. Et c'est toujours trop tard.

    Dernier bouquin que j'ai eu l'occasion de lire. Une tranche de vie avec de la tendresse et des rêves de bonheurs.

    A lire et à méditer.


    votre commentaire
  • Le guerrier pacifique.

    Ce matin, j'ai lu ceci sur le mur d'une amie.

    "Le chercheur de vérité.

    Je ne suis qu'un pauvre combattant dont l'âme aspire au bien parfait, à la vérité complète et à une non-violence sans défaillance, non seulement dans mes actes et mes paroles, mais aussi dans mes pensées.

    Jusqu'ici, pourtant, je n'ai pas atteint cet idéal dont le bien-fondé ne fait pour moi aucun doute.

    L'ascension est pénible mais je prends plaisir à affronter les difficultés du parcours, chaque pas de plus me rend plus fort et plus apte à faire le suivant."

    M.K. Gandhi. (Tous les hommes sont frères)

    Le guerrier pacifique.

    Je trouvais cela très à propos. C'est le jour ou j'ai fini le Guerrier Pacifique de Dan Millman. Et je pense que cette lecture m'a ouvert le coeur et l'esprit à une nouvelle façon d'avancer sur ma voie et de vivre ma vie. Merci à un de mes maîtres de m'avoir suggéré ce livre.

    C'est l'histoire d'un jeune gymnaste, plein d'ambition et de talent qui rencontre un homme capable de bondir d'un coup sur le toit de la station essence dans laquelle il travail. Cet homme deviendra le maître de ce gymnaste. Ce dernier découvrira les illusions de la vie et la voie sur laquelle il avance et où il découvrira le guerrier pacifique qui est en lui.

    Le guerrier pacifique.

    Amateurs de littérature spirituelle je pense que vous apprécierez cette histoire pleine d'humour et de gentillesse, pleine de perles de sagesse.

    J'ai relevé beaucoup de passages que je voulais partager avec vous. Je n'en ai laissé qu'une partie, pour ne pas déjà tout révéler de cette histoire qui, je l'espère, vous donnera envie de gouter à la voie du Guerrier Pacifique.

    Bonne lecture.

      Le guerrier pacifique.

    Lire la suite...


    11 commentaires
  •  

    Les saisons de la solitude.

     

    C'est toujours pareil quand je finis un livre, c'est comme m'arracher d'une nouvelle famille, de nouveaux amis.

    Les saisons de la solitude.

     La Moose River coule à présent derrière moi, laissant cette tribu enfin se reposer après untant d'épreuves.

    Les saisons de la solitude.

     

     Oncle Will, tu ne dois pas avoir honte de tes peurs. Il faut un courage extraordinaire pour affronter la glace et la neige dans un abri de boue et de branches durant tout un hiver.

     Les saisons de la solitude.

    Annie, tu as vécu un parcours difficile dans l'espoir de retrouver ta soeur. La drogue, le monde de la nuit et de la mode, les violences réservées aux gens de ton peuple...

     

    Je suis heureuse d'avoir fait ce voyange avec vous. Sur les îles sauvages à chasser l'orignal, les oies et les castors, dans les soirées de la jet set new-yorkaise ou encore à l'hopital de Moosonee.

    Les saisons de la solitude. 

    Merci pour cette initiation à votre culture qui chatouille un bout de mon âme. Peut être Cree elle-même.

     Bonne route à vous et Chi Meegwetch pour tout ce que vous m'avez fait vivre au travers de ce roman qui semble si réel.

     Les saisons de la solitude.


    2 commentaires
  • L'histoire sans fin.

    Le pays fantastique va mal. Très mal. Les humains n'y croient plus. Ils racontent à leurs enfants que ce ne sont que des histoires, qu'il faut être sérieux. Cela provoque une déchirure dans ce monde qui est pourtant tellement important pour le bien être de notre monde. 

    C'est l'histoire d'un petit garçon aux jambes torses, timides et renfermé sur lui même qui va vivre la plus grande des aventures. Il va découvrir au travers d'une série d'épreuve quel est sont véritable souhait. 

    "Fais ce que voudras." Facile à dire, mais sait on vraiment ce que nous voulons ?? Et le formulons nous bien ?? A chaque souhait qui n'est pas notre véritable souhait nous perdons un morceau de nous même. Nous perdons le contact avec la réalité.

    Réapprenons à rêver, à aimer, à rire, à danser. Retrouvons le plaisir d'être joyeux gratuitement, sans raison, sans obligation. Peu importe le jour que nous sommes, le principale c'est d'être et le reste se fera naturellement.

    Ce livre, ce conte est un message de paix, d'amour et une porte ouverte à un retour aux choses simples qui font que les humains sont avant toute chose, des petits enfants. 

    "Grand seigneur, redeviens petit ! Dors, mon chéri, dors gentiment !"

    Je vous invite à faire ce voyage au travers d'Auryn, de découvrir ces pages et ces contrées. Je vous suggère d'avoir la même vision que la petit Impératrice, sans jugement ni des choses belles, ni des choses laides. De prendre tous les êtres tels qu'ils sont, car tous ont leur importance.

    Bonne lecture et surtout bon voyage au travers du monde qui fait du notre celui que nous rêvons. 

    L'histoire sans fin.

    De Michael Ende, issu de la littérature allemande 1979.


    2 commentaires
  • J'étais dans ma boutique et toc toc toc.

    Une tête se glissa dans l'ouverture de la porte. "Bonjour, vous êtes bien Maltheia ?? Vous m'avez beaucoup aidée, voici mon livre, cadeau".

    Wouaaa, quel don je venais de recevoir là. Pas des pralines, pas des fleurs, pas un "pour boire". Non, un morceau du coeur de cette dame au talent tout particulier. Ce livre, je l'ai dévoré.

    Moi égale Rien du tout.

    Un prisonnier se confesse. Texte tranchant, coupant, écorchant. Comme les lignes parallèles sur un genou qui aurait frotté trop fort sur un bitume granuleux de ses nombreux graviers. Texte dur, dérangeant même par instant, mais rempli de giffles et de sujets à méditer. La mort, le sexe, la dépendance, la violence, l'amour impossible, dans leurs sens les plus gras, les plus durs, mais les plus vrais.

    Christelle Lacroix, une jeune femme pleine d'amour à partager, une question me vient : "MAIS Où ÊTES VOUS ALLER CHERCHER TOUT CA ???????"

    Choquant, mais attachant. Vivement le prochain volume. A faire tourner et à partager. Style d'écriture comme j'aime et comme je pratique dans mes secrets littéraires. Peut être une soeur de roman, une autre fois, histoire à suivre.

    Moi égale Rien du tout.

    Petit extrait lu et entendu. Goutez y, cette partie ci est gratuite.

     


    2 commentaires
  • Voilà, je viens de finir Aleph, le dernier de Paulo Coelho.

    Je dois avouer qu'au début j'étais un peu déçue, septique et il a fallu un moment pour que j'accroche le train. Mais une fois lancée sur les rails de cette ville de fer, je me suis rendue compte que ce livre m'apportait une confirmation comme quoi mes blessures actuelles avaient bien un rapport avec des incompréhensions sur mes vies antérieures.

    J'ai décidé de me replonger dans l'Aleph, dans l'énergie pure et d'apprendre à maitriser les différentes facettes de cette machinerie spirituelle.

    Ce livre n'est pas une révélation spirituelle, mais un bilan de ce qui est déjà acquis pour enfin oser faire des choix pour sortir du shéma des peurs et reprendre possession de mon royaume.

    " Ceux qui sont brûlés aujourd'hui seront glorifiés quand viendra ce temps. Magiciens, alchimistes reviendront, la Déesse sera acceptée, les sorcières célébrées. Tout cela pour la grandeur de Dieu. Voilà la bénédiction que nous mettons maintenant sur ta tête, jusqu'à la fin des temps."


    votre commentaire
  •  

    Prophétie des Andes.

    "La prophétie des Andes" de James Redfield est un roman initiatique qui donne des clés pour une évolution spirituelle au travers des aventures d'un homme qui pense avoir tout perdu et qui se rendra compte aux travers de ce parcours au Pérou qu'il a tout à porté de main et depuis toujours pour se réaliser et s'épanouir.

    J'avais déjà essayé de le lire quand j'étais adolescente. J'en étais arrivée à la troisième révélation, mais je n'avais déjà pas bien compris la deuxième. Donc j'ai laissé tomber.

    Mais depuis, j'ai grandi. J'ai vécu des choses et j'ai appris à découvrir le monde dans lequel on vit de façon plus profonde et précise. Et quand j'ai relu, il y a peu, ce roman j'ai pris les enseignements de façon claire et cela m'a permis de retrouver mon chemin, ma voie.

    Depuis lors, j'ai ouvert d'autres livres sur le sujet des révélations et je commence à mieux en cerner le mécanisme. Les coïncidences n'ont plus trop de secrets pour moi, je me situe nettement mieux par rapport à l'histoire et l'évolution humaine et j'en arrive même à me dire que je suis heureuse de vivre à notre époque. Il y a quelque années j'aurais dit que j'aurais préféré m'incarner au moyen age par exemple. Mais maintenant, non, je suis enfin bien dans mon époque et impatiente de voir où ça va nous conduire. Je ressens bien l'énergie et je pense savoir l'utiliser de plus en plus constructivement. J'ai pris le recul par rapport à mon passé et à l'influence de mes parents et j'essaye de ne plus tomber dans mes mécanismes de domination afin de vivre mes relations plus positivement. Il y a 9 premières révélations et tant que maintenant je m'en contente. Mais une fois que j'aurai repris contact avec l'instant présent je prendrai connaissance de la dixième et de la onzième. Je ne manquerai pas de vous en parler.

    Andes.


    3 commentaires
  • Je ne sais pas pourquoi il me prend tout à coup l'envie de vous parler de ce roman déjà connu par presque tout le monde.
    Mais je ne sais pas non plus pourquoi je ne vous en ai pas parlé plus tôt. 

    Pour moi, ce fut le premier livre que j'ai lu aussi vite (trois jours) alors qu'à l'époque, je ne lisais pour ainsi dire jamais. C'est aussi le premier livre que j'ai lu trois fois avec autant de joie de découvrir de nouvelles choses qui "tombe à pique" car elles répondent justement à des questions présentes au moment de la lecture. 

    Je me souviens d'une petite anecdote sur ma première lecture. C'était à l'époque où j'étais étudiante à l'académie des beaux arts de Liège. Je devais avoir tout fraichement 18 ans et j'étais dans mon troisième jour de lecture. 
    Complètement prise dans le récit, vivant le moindre mot écrit sur le papier du petit bouquin.
    Le cours de français me passionnaient franchement moins. 
    Cela ne plu pas à la prof qui me demanda ce que je lisais. "L'alchimiste" dis-je en relevant à peine la tête. Ce à quoi elle répondit : 
    "C'est bien, continuez."

    Un des enseignements les plus important de ce beau conte intemporel est : 
    «Quand tu veux quelque chose, tout l'Univers conspire à te permettre de réaliser ton désir.» 
    Je vous promets, ça marche. Ca ne prends pas toujours le chemin que vous auriez préféré prendre pour y arriver, mais ça conduit toujours à ce que l'on a souhaité. 
    Et ce livre nous livre ainsi de nombreuses perles de sagesses tout en nous contant tout simplement l'histoire d'un humble berger qui décide de suivre un rêve fait au pied d'un arbre. 

    L'alchimiste.



    Du même auteur : 
    - La sorcière de Portobello.
    - Sur les bords de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré.
    - Le pèlerin de compostelle.
    - La cinquième montagne.
    - Manuel du guerrier de la lumière.
    - Veronika.
    - Le démon et mademoiselle Prim.
    - Onze minutes.
    - Mektub.
    - Le Zahir.



    5 commentaires
  • Il ne m'a pas fallu beaucoup plus d'un mois pour venir à bout de cette grosse brique de plus de 800 pages. Je devrais en voir la fin ce soir car il ne m'en reste plus qu'une petite dizaine à lire. Cette histoire m'a littéralement passionnée.

    Milo.

    Il s'agit d'une très belle histoire se déroulant à l'époque où César a envahi la Gaule. Milo n'a rien d'un Astérix, mais cette histoire raconte comment les Aduatuques ont fait face à cette invasion. Belle épopée qui met en valeur la noblesse de ces guerriers et cavaliers d'élite. L'amour, la magie, l'honneur, le courage sont au rendez vous. Même si historiquement nous savons tous bien que finalement César a gagné cette longue guerre, ce récit met bien en valeur le courage du peuple de Gaule Belgique qui à été à deux doigts de compromettre l'entreprise empirique du grand Jules.

    2 commentaires
  • Mes textes.

    J'ai mis beaucoup de temps pour lire cette belle épopée. Il s'agit de deux série de cinq gros romans, ce qui explique pourquoi je suis restée aussi longtemps coincée dans ce monde déchiré.
    Il est clair qu'il faut apprécier les histoires "médiévales fantastiques".
    Tout comme dans le "Seigneur des Anneaux", il s'agit d'un sorcier avec un jeune homme et une compagnie très variée qui part en quête contre un Dieu maudit.

    "Ouai, c'est du déjà vu, du chiqué." me diront certains. Je répondrai qu'il faut admettre que toutes les histoires se ressemblent, mais qu'il faut savoir les savourer avec leurs différences.
    J'ai beaucoup aimé les caractères bien typiques de certains personnages, tel que Kheldar, le prince roublard, un peu espion, un peu assassin. Dame Polgara m'a donné envie d'être un oiseau et le vieux loup solitaire évoque bien un mélange entre le sage Gandalf et Merlin le juvénil.
    Voilà, entre autre, pourquoi je suis restée un certain temps sans donner de nouvelles sur mon blog. Je lisais avec gourmandise cette belle et longue histoire qui pousse à la réflexion sur certains points de la destiné.

    Mes textes.


    Auteur : David Eddings.

    Les chants de la Belgariade : - Le pion blanc des présanges.
                                                   - La reine des sortilèges.
                                                   - Le gambit du magicien.
                                                   - La tour des maléfices.
                                                   - La fin de partie de l'enchanteur.

    Les chants de la Mallorée : - Les gardiens du Ponant.
                                               - Le roi des Murgos.
                                               - Le démon majeur de Karanda.
                                               - La sorcière de Darshiva.
                                               - La sybille de Kell.

    votre commentaire
  • Bilbo, premier pas vers une grande épopée.

    J'adore ce dessin car il résume à merveille l'histoire de Bilbo le hobbit.

    Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit du vrai début de la grande trilogie de Tolkien qui est sortie au cinéma il y a quelques années : "Le seigneur des anneaux".

    Ben oui, z'aviez quand même pas imaginé que "L'Anneau" avec un grand A du grand méchant qui va tenter de détruire tout le monde, se trouve comme ça, naturellement, dans le coffre d'un modeste hobbit en sachant que ces gens sont à leur maison ce qu'une moule est à son rocher ?? !! ?? !!

    Dans les grandes lignes :

    On voit le départ (en bas à droite) de la maison confortable à la porte ronde. ... heu, non ronde j'ai dit !!!
    La clairière aux trois trolls qui seront changés en pierre au levé du jour faute de n'avoir pas su comment cuisiner leurs prisonniers.
    Le groupe composé des 13 nains (il en manquait un pour doubler ceux de Blanche-Neige), de Gandalf le magicien et de Bilbo lui même, quand il était encore jeune, beau pour une hobbite, et fort enfin fort pour les gens de ce format là .
    Leur descente dans les cavernes de goblins où Bilbo fera la rencontre avec Golum et trouvera ce fameux Anneaux magique qui a pour effet de le rendre invisible   ...
    Et puis il y apparait les différentes étapes (et puis m** z'avéka lire le livre après tout) jusqu'à la mort du dragon Smaug.


    Sincèrement, je vous invite à prendre connaissance de cette partie de l'histoire de la Terre du Milieu, riche en poésies, en rebondissements et en surprises.

    2 commentaires
  • Le dernier des Mohicans

    J'ai fait la découverte de cet univers grâce à une ancienne collègue que j'apprécie beaucoup pour son
    amour de la nature, sa franchise et son aide précieuse dans les période d'incertitude.

    Je détestais les westerns et cette époque des tuniques bleues et grises. Je n'ai donc jamais vu le film de ce récit.

    Mais je ne m'en porte pas plus mal, car le livre est une perle de nature, un appel de la Terre à redevenir sauvage et en harmonie avec ses grands cycles. Cela m'a même fait me demander si la Terre ne se dérèglait pas parce que nous ne faisions plus attention à ces cycles. Pour qu'on y fasse attention justement.

    Je vous invite à vous laisser guider par ces hommes droits, généreux et loyaux pour ceux qu'ils estiment être leurs frères.
    Le grand esprit m'a parlé et je vous souhaite la même chose.




    Comme cet article provient de mon ancien blog qui a été modifié voici le commentaire que nous a laissé un visiteur fidèle et qu'on apprécie beaucoup par ici.
     
    LoupdesNeiges :
     En effet, en effet... Je l'avais pas vu de suite cet article là.
    Je ne sais pas si le film que j'ai décris traduit bien l'esprit du livre.
    Si tu as l'occasion de le voir (malgré tes réticences envers la télé...) ou si j'ai l'occasion de lire le livre, il faudra les confronter l'un et l'autre !

    1 commentaire
  •  " C'est comme vouloir clouer du brouillard au mur"
    Non, cette expression n'est pas de moi mais d'une vieille sorcière.
    Un moment de délire burlesque vous ferait du bien? Je me permets de vous conseiller un petit voyage dans le disque monde.

    Vous y croiserez la Mort,  des fantômes et des sorcières. Attention les sorcières peuvent tomber du ciel si elles loupent leur sauvetage en balai.
    Bref, c'est une histoire tellement tordue qu'on pourrait déboucher le vin avec.

    Terry Pratchett


    De cet auteur :

    La huitième couleur.
    Le huitième sortilège.
    La huitième fille.
    Les trois soeurcières.
    Procrastination.
    Et beaucoup d'autres...


    Alors, bonne lecture.

    votre commentaire
  • Cyrano disait ...Voici un extrait d'une oeuvre qui a boulversé ma vie . Cyrano est pour moi, un maitre des mots et un maitre des maux . Sagesse, humilité tout en étant immature et orgueilleux, tempérament de feu et de glace,   et  . Ce personnage résonne dans mon coeur et fait partie d'un tout qui m'a fait telle que je suis . Ce qu'Edmont Rostand lui fait dire dans cette tirade, je le pense et le crie bien fort !!!

    "Et que faudrait-il faire?
    Chercher un protecteur puissant, prendre un patron?
    Et comme un lierre obscur qui circonvient un tronc,
    Et s'en fait un tuteur en lui lechant l'ecorce?
    Grimper par ruse au lieu de s'elever par force?
    Non, merci. Dedier comme tous le font,
    Des vers aux financiers? Se changer en bouffon
    Dans l'espoir vil de voir, aux levres d'un ministre,
    Naitre un sourire, enfin, qui ne soit pas sinistre?
    Non, merci. Dejeuner, chaque jour, d'un crapaud?
    Avoir un ventre use par la marche? Une peau,
    Qui, plus vite a l'endroit des genoux devient sale?
    Executer des tours de souplesse dorsale?
    Non, merci. D'une main flatter la chevre au cou
    Cependant que, de l'autre, on arrose le chou.
    Et, donneur de sene pour desir de rhubarbe,
    Avoir son encensoir, toujours, dans quelques barbes?
    Non, merci! Se pousser de giron en giron,
    Devenir un petit grand homme dans un rond,
    Et naviguer avec des madrigaux pour rame,
    Et dans les voiles des soupirs de vieilles dames?
    Non, merci! Chez le bon editeur de Sercy
    Faire payer ses vers en payant? Non, merci!
    S'aller faire nommer pape par les conciles,
    Que dans des cabarets tiennent des imbeciles?
    Non, merci! Travailler a se construire un nom
    Sur un sonnet, au lieu d'en faire d'autres? Non,
    Merci! Ne decouvrir de talents qu'aux mazettes?
    Etre terrorise par de vagues gazettes?
    Et se dire sans cesse: "Oh pourvu que je sois
    Dans les papiers du Mercure Francois?
    Non, merci! Calculer, avoir peur, etre bleme,
    Aimer mieux faire une visite qu'un poeme,
    rediger des placets, se faire presenter?
    NON, MERCI! NON, MERCI! NON, MERCI! Mais chanter,
    Rever, rire, passer, etre seul, etre libre.
    Avoir l'oeil qui regarde bien, la voix qui vibre,
    Mettre, quand il vous plait, son feutre de travers.
    Pour un oui, pour un non, se battre, ou faire un vers!
    N'ecrire jamais rien qui de soi ne sorti,
    Et modeste d'ailleurs, se dire: mon petit.
    Sois satisfait des fleurs, des fruits, meme des feuilles,
    Si, c'est dans ton jardin a toi que tu les cueilles!
    Puis, si il advient d'un peu triompher, par hasard,
    Ne pas etre oblige d'en rien rendre a Cesar.
    Bref, Dedaigner d'etre le lierre parasite,
    Lors meme qu'on est pas le chene ou le tilleul.
    Ne pas monter bien haut, peut etre, mais tout seul."

    Brrrr, ça me fait froid dans le dos en relisant ceci et en me disant que je me fais chier dans un boulot qui me dégoute ....   Va falloir vite en changer si je veux rester en accord avec mes principes

    1 commentaire
  • Epopée des Terres du ponantKheldar , tu m'as mis ce truc entre les mains et ..... tu as bien fait !!!!

    Il s'agit de l'histoire d'un jeune garçon qui devient le roi des rois du ponant   et ce malgré de nombreuses difficultés dont un dieu très néfaste qui ne veut que sa mort héhéhéhéhé .

    Heureusement , il s'avère qu'il est le petit fils du plus grand des sorciers de ce monde et il fut élevé par sa tante , dame réputée pour sa puissance  et pour sa grande beauté malgré ses plusieurs milliers d'années (comme vous pouvez le voir sur l'image).

    Découvrez le pouvoir de l'orbe d'Aldur , vous serez charmés surtout si vous avez déjà quelques affinités avec le monde médiéval fantastique.

    1 commentaire
  • Death NoteJe suis une dévoreuse de manga. Pas les anims, je parle des BD.
    Il est vrai que je suis née dans la génération des premiers Manga venus par chez nous dans le Club Dorothée et ça marque à vie, ça contamine.


    J'ai commencé mon virus avec Death Note que vous connaissez peut être déjà et dont j'ai fait l'allusion dans mes coups de coeur. Certes, l'anim existe et même les films, mais le petit format BD qui se lit de gauche à droite est une expérience qui change la vie.
    Depuis j'ai commencé deux autres séries. Du plus "cru" encore avec une série dont je vous ai déjà parlé : MPD PSYCHO, le détective skysophrène.


    Plus récemment, j'ai commencé Chobits dont vous devez surement connaitre l'anim qui passe régulièrement à la télé.
    Si vous connaissez des bons mangas, je suis totalement ouverte aux suggestions n'y connaissant pas encore grand chose, mais molo car c'est un lux les bouquins à notre époque et les séries sont bien souvent assez longues.


    Merci d'avance et si vous n'y connaissez rien, n'hésitez pas à vous lancer, car rester sur le préjugé Dorothée vous fait louper un mode de divertissement bien méconnus.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique