• Je me souviens

    Posée dans ma cuisine, mon idole en bruit de fond, je me souviens.
    Crise d’adolescence comme beaucoup : Sexe, drug and Rock’n roll.
    Vieux pote, devenu « clown chaussette », avec qui on a passé plus de temps à chercher de la bheu qu’à en fumer. Délires psychologico-déliques « gentils ». Amitié fraternelle.
    Expériences timides de la vie.
    Psycho Candaïce, réincarnation convaincue de mon idole.
    P
    uis la majorité. Bruxelles ma belle. Premier « délire champi » entre rôlistes. Découvertes artistiques, ésotériques, mystiques. Retour à la case départ, ville natale, je détale, me fait la malle.
    Impasse, marche arrière, retour chez ma mère.
    Défonce plus « hard ». Tout sauf héro et crack, mais tout tout de même. Envol, extase, trip de fou, à la limite du honteux.
    Boule à zéro, Punk–Krishna, odeur de solvant pour peintures.
    Bande de fous. Giro (tellement timide que je n'ai jamais pu perser son masque de petit garçon trop gentil), Seb (très bon kinésiologue entre autre choses, merci à toi pour toute l'aide que tu m'as déjà apporté sur mon parcours vers moi même), Seba (une lettre en plus que Seb car plus grand et plus con aussi, mais comme j'ai pu l'aimer ce grand con), Scoop (la précision à l'état pur, dans ces set que ce soit à deux, trois ou quatre platine, dans ses photos, dans tout ce qu'il fait, son carnet à la main, il avance dans sa bulle, dans son écran), Thomas (le retour de Chaussette, que je connais déjà depuis le théâtre, mais qui va et vient dans ma vie et qui restera à jamais mon frère), …. Un max de potes, belle époque, souvenirs inoubliables même si aucunes traces sur photos.
    Underground liégeois, soirée « chez Lulu » ou à l’Aca, expérimental, DJ, Dealer, Dix kilos en dessous de ma moyenne.
    Reprise en main. Plus que les joints et la bière, mais pas qu'au dessert. Le tour du reste étant fait, y a plus rien à en tirer hormis des soucis, donc laisser tomber.
    Jeu de rôle. Druidesse, démon, ranger, apprentie Jedi. Exploration sous alcool houblonneux de mes divers personnalités . Abus de DD3.
    Et puis vint l’homme. Digne de mon père. Sérieux, autoritaire, bosseur, non mais t’as vu l’heure.Reprise des cours, boulot, arrêter de fumer, de boire, découverte de la lecture.
    Adieu la ville et ses folies.
    Mais mon idole chante toujours dans mon vieux lecteur de cassettes, sur le pc, et le baladeur.Oui tu es six pieds sous terre depuis 37 ans. Mais dans nos cœurs Jim, tu es toujours le lézard roi, le shaman, notre idole.
              Après tant d'année, je t'ai approché.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :