• Mes textes.

    Petits bouts de mes moments littéraires. Poemes, textes, (morceaux de) nouvelles et contes. Bref tout ce que je retrouve à droite et à gauche dans mes carnets et ce qui se pond entre temps. En bien ou en mal, selon les humeurs.
    Pas toujours bon, mais toujours avec le coeur.
  • Si je devais écrire un livre, il parlerait de nous tous. Il y serait question d'histoires qui imageraient nos vies et nos shémas qui nous poussent à la déprime et à l'interrogation.

    On aspire tous à la même chose et on fait tous les mêmes choix contradictoires par rapport à ce que l'on souhaite le plus. Il est grand temps de changer tout ça et de sortir de cette voie sans issue.

    C'est de ça dont j'ai envie de parler. Ce sont ces recherches, ces expériences, ces réflexions que j'ai envie de partager. Pour faire comprendre à la plupart d'entre nous qu'on se pose tous les mêmes questions et qu'on souffre tous des mêmes situations dues à l'effet des paradigmes de notre "culture", de nos "racines". Mais cette culture n'apporte plus de récolte depuis longtemps. Il est temps à présent de sortir la tête du stable de nos pensées stériles et douloureuses pour enfin retrouver qui on est, qui on veut être et agir pour passer de l'un à l'autre. 

    Il ne s'agira donc pas d'un tout petit livre, mais d'une aventure qui a commencé avec la naissance de la Terre et qui est loin d'être finie.

    Ecrire un livre.


    votre commentaire
  • Dernière ligne droite.

    Un chant s'élève dans la plaine. Le hurlement de l'alpha ralie sa meute. Le vent souffle et la fumée du feu de camp brûle les yeux.

    On est bien sous la lune.

    Malgré le vent piquant, le sable dans les cheveux et l'infection de ma plaie je sais qu'à présent tout ira pour un mieux.

    Les chevaux sont paisibles.

    Plus que deux jours et trois nuits pour arriver au ranch. Pour retrouver ma fidèle Jenny qui attend avec les enfants.

    Et puis l'hiver passera paisiblement.

    Nous verrons le retour du printemps s'annoncer par la naissance de 24 poulains. Et puis nous reprendrons notre chevauchée joyeuse.

    La vie continue et nous apporte ses expériences comme s'il s'agissait d'un jeu pour Dieu. Nous sommes ses cobayes. Mais je le remercie de m'avoir choisi cette vie ci. Car elle me colle à la peau. Elle est moi. Je suis elle.

    Dernière ligne droite.


    2 commentaires
  • Quand j'étais petite j'ai voulu goûter un petit morceau d'une belle amanite tue-mouche. Ca ressemble trop à une friandise. Ca expliquerait pourquoi j'ai l'air si déconnectée depuis ma tendre enfance. 

     Images et pensées.

    Et heureusement, car nous vivons dans une époque où même la paix n'a jamais été autant menacée. Elle doit se protéger pour ne pas disparaitre définitivement. De plus, en ces temps modernes où la liberté d'expression est un droit, il est plus prudent de cacher sa féminité pour avoir plus de chances d'être respectée.

    Images et pensées.

    Dans ce monde où les bénédictions pleuvent par milliers, beaucoup trop préfèrent encore s'en protéger, par peur de sortir de leurs conventions ternes, grises et si déprimantes. 

    Images et pensées.

     Les moindres coins de rues font peurs. Les murs suintent l'anxiété et la crainte de tomber sur une mauvaise surprise.

    Images et pensées.

    Le manque de respect est partout et s'en prend aux symboles de la paix et de l'ordre qui sont tellement à plat qu'ils n'arrivent plus à se défendre ni à être pris au sérieux.

    Images et pensées.

    Et puis il y a ceux qui s'entre-aident pour aller vers un but commun plus élevé, plus lumineux et probablement plus paisible.

    Images et pensées.

     

    Images et pensées.Et d'autres font un travail subtil pour remettre de la couleur et de la solidité là où tout tombe en ruine.

      

      

      

      

     

      

      

       Il suffit de regarder juste à nos pieds pour voir que la bonne humeur n'est pas loin.

    Images et pensées.

    Images et pensées.Pendant ce temps, certains prennent soin de leur servitude et le vivent plutot bien.

      

      

      

     

    Images et pensées.Cette époque trans-pire l'envie de se réaliser. Tout le monde éprouve le besoin d'un change-ment. Mais la peur nous pousse encore à cette censure qu'on s'impose depuis si longtemps, sans trop savoir pourquoi.

     Images et pensées.

    Même les trottoires semblent éprouver le besoin de s'auto-détruire. Ils se sentent tellement négligés, ils n'arrivent plus à s'affirmer en tant que lieux de promenade et ils sont piétinés à longueur de journée par des gens qui n'ont pas le moindre respect pour eux et qui ne savent plus rêver.

    Images et pensées.

     Seul l'amour nous conduira vers l'élèvation.

     

    Images et pensées.

     

    Et grâce à certaines créations, comme cette bibliothèque magique entre ces deux maisons, on peut rentrer dans un monde nouveau où les pensées s'élèvent comme des bulles de savon. Et où les rêves écrits deviennent les réalités vécues.

      

      

      

      

    Images et pensées.

    Et puis, il y a ceux qui rêvent d'un monde qui ressemblerait à un jardin d'enfant.

      Images et pensées.

     Un jardin ou vien-draient s'échouer les embarca-tions en prove-nance des pays imagi-naires et y déverse-raient la magie et les pouvoirs oubliés par les hommes et pour les hommes.

     

     

    Images et pensées.

    Ce sera dans ce nouveau monde, que les arbres pourront recommencer à diffuser leurs rêves et leurs images pour que nos esprits s'ouvrent à de nouvelles richesses et à une plus grande sérénité.


    7 commentaires
  • Si je devais écrire un livre, il parlerait de nous tous. Il y serait question d'histoires qui imageraient nos vies, nos shémas qui nous poussent à la déprime et à l'interrogation tellement communes à notre époque.

    On aspire tous à la même chose et on fait tous les mêmes choix contradictoires par rapport à ce que l'on souhaite le plus.

    Il est grand temps de changer tout ça et de sortir de cette voie sans issue.

    C'est de ça que j'aimerais parler, ce sont ces recherches, ces réflexions, ces expériences que j'ai envie de partager.

    Pour faire comprendre à la plupart d'entre nous qu'on se pose  tous les mêmes questions et qu'on souffre tous des mêmes situations provoquées par les paradigmes de notre "culture" de nos raicnes. Mais cette culture n'apporte plus de récoltes. Il est temps à présent de sortir la tête du sable de nos pensées stériles  et douloureuses pour enfin retrouver qui nous sommes, qui nous voulons être et comment agir pour passer de l'un à l'autre et enfin nous réaliser, nous épanouir et voir nos vies prendre leur envol.

    Mais des livres sur ce sujet, il y en a déjà tellement et les personnes qui en auraient le plus besoin ne les ouvrent pas. Et c'est ces personnes là que j'aimerais toucher. Donc je cogite et mon livre n'avance pas....

    Histoire à suivre.

    Histoire à suivre.


    1 commentaire
  • Entre quatre éléments.


    Un vent nouveau dans les cheveux, qui inspire de grandes idées, qui donne envie de se laisser porter.

    L'eau passant entre les chevilles selon les flux et les reflux, faisant hésitez quant à la route à suivre.

    La terre ferme sous les pieds, me rappelant que même s'il y a de l'hésitation, j'irai de l'avant.

    La flamme en mon coeur qui brille et m'indiquera la bonne route à suivre.

    Je dois rester confiante.



    3 commentaires
  • Conte préhistorique.

    Cela fait un bon moment que j'ai dans l'idée de partager avec vous ce conte que j'ai écrit il y a déjà quelques années.
    Il tombe assez bien en cette période proche du solstice d'hiver, car il évoque la peur que provoquait les jours plus courts dans le coeur de nos ancêtre.
    Bonne lecture.

    Lire la suite...


    10 commentaires
  • Voici un texte repêché dans les archives de mon ancien blog. Et oui, il y en a encore un fameux paquet que je dois dépoussièrer pour vous en faire part. Celui ci est plutôt un coup de gueule par rapport à mon boulot. Ce texte est toujours d'actualité et ce que j'y souhaite n'est toujours pas réalisé. Peut être que ma seule volonté n'est pas assez forte. Il me faudrait le soutien d'autres personnes qui ont la même volonté pour peut être faire bouger les choses.

    S.O.S

    Monde de fous !!!
    C'est affolant de voir à quel point les humains savent se rendre malheureux !!!
    Et j'en fait partie !!!
    Je travaille actuellement dans un milieu ou j'entends à longueur de journée des gens se plaindre de leurs problèmes de coeur, de sous et de santé. Dois je faire ceci ou cela ? Est ce lui ou elle ? Vais je réussir ? Ils sont tous à la recherche de quelque chose qu'eux seuls peuvent se donner. J'arrive déjà pas à prendre des décisions pour moi et il faut que je passe ma journée à servir de bouée pour des naufragés qui au lieu d'apprendre à nager on toujours compté sur les autres.
    Il est grand temps que les humains apprennent à retrouver en eux l'amour qu'ils cherchent ailleurs. Que les humains admettent enfin leurs torts au lieu de chercher quelqu'un pour porter le chapeau.
    Je fais un souhait en ces quelques lignes. je souhaite un grand changement dans la vie de tout les jours pour un mieux et pour toute l'humanité et ce le plus rapidement possible pour sauver un maximum d'ames qui se déconnectent de plus en plus. Certains dirons que je suis utopiste, ou idéaliste, je le répondrai que je sui sjuste ambitieuse et que je suis certaine qu'on en est capable. On est juste trop pourri que pour faire l'effort de changer un petit peu.

    8 commentaires
  • Voici un vieux texte que j'avais mis sur mon ancien blog. Je dois avouer que je fus surprise de lire ceci en me disant "c'est moi qui ai écrit ça ??"
    Cela semble un peu décousu. Je ne sais pas ce que vous en pensez et me réjouis de lire vos commentaires si vous en laissez.

    Mes textes.

    J'étais tout en haut de la tour sombre, rongé par le remord de n'avoir pu voir le piège se refermer sur moi et le désespoir de ne pouvoir jamais en sortir pour avertir les miens du danger tout proche.
    La fumé des forges ennemis me brûlaient tous les orifices, l'obscurité de la nuit permanente, propre a ses lieux maudits m'empêchaient de discerner l'éclat de la lueur d'espoir et de vie qui s'approchait de moi.
    Le ventre tiraillé par la faim et la soif, suite a ces longs jours de captivité et de jeun forcé, avait assoupi mes sens, mais cette présence, aussi infime soit elle, fit en mon coeur le même effet que les premiers rayons du soleil sur la neige au début du printemps.
    Une fleur ouvrit ses pétales en mon âme et je sus que les longues heures d'isolement touchaient a leur fin.
    Le souffle de la vie venait de me cueillir dans mon exil et j'allais pouvoir apporter aux miens se que trop longtemps j'avais du garder pour moi, vu ma position hermétique, en haut de ma tour prison.
    Quand la lucidité me revint, le ciel était toujours foncé au dessus de moi. Ce n'était plus l'obscurité des sombres fumées issues des forges où les armes guerrières sont conçues. Il s'agissait d'une fraîche et apaisante nuit d'été sous les lourds feuillages d'une forêt encore préservée de toute souillure humaine.
    Le premier regard que je croisai fût celui d'une mère pleine d'affection. Ces grands yeux plein d'amour remplaçaient largement tous les discours pour apaiser mon coeur encor chamboulé par les évenements sombres endurés lors de ma séquestration.
    Elle me fit lever les yeux au ciel et j'y découvris mon but ultime.
    Je sus qu'il était temps de transmettre mon grand secret pour permettre aux gens de trouver le bonheur.


    2 commentaires
  • Mes textes.Vous aimez vous? C'est une question qu'on devrait plus souvent se poser !!! Savez vous qu'il est impossible que l'on vous aime plus que ce que vous vous aimez? Et en plus il vous est impossible d'aimer plus quelqu'un que ce que vous vous aimez aussi !!! Donc il est important d'apprendre à s'aimer avant d'aimer et d'être aimé !!! Mais ce n'est pas tout de me croire !!! Beaucoup se repose sur ce qu'on leur a fait croire mais combien osent mettre en pratique ? Osez vous aimer un petit peu et vous verrez l'amour augmenter autour de vous !!! Allez y essayez, vous serez surpris !!!

    2 commentaires
  • Le fou."J'm'entendais marcher derrière moi
    Pourtant, je n'm'en souciais pas.
    J'avançais sans me retourner
    Ce qui fait qu'j'ai rien vu arriver.
    J'ai profité de mon inattention
    Pour m'expédier dans les buissons.
    Quelle ne fut pas ma surprise
    De loin derrière me retrouver assise
    Alors que je me voyais déjà loin devant.
    Devoir recommencer encore une fois.
    Ca m'apprendra de partir devant
    La tête en l'air comme un enfant.
    Maintenant je resterai dans mes pas
    On ne m'y reprendra pas.
    Cote à cote avec moi j'avancerai
    Ce sera plus dur de me piéger."


    5 commentaires
  • Mes textes.

    Il s'agit de trois noms, trois verbes et trois adjectifs que mon amoureux a choisi en toute innocence.

    Ces mots sont :
    Noms : Arbre ; ballon ; bougie.
    Verbes: ouvrir ; aller ; être.
    Adjectifs : bleu ; pointu ; féconde.

    Le but était de créer en un laps de temps très court un petit texte contenant ses neufs mots. Le genre de trucs qu'on a tous fait une fois a l'école.
    Voici donc ce que ca a donné :


    Au pied d'un ARBRE je me suis mise à genou.
    Le ciel était BLEU et le vent ETAIT doux.
    J'OUVRIS les portes de mon imagination POINTUE.
    Et tel un BALLON mon esprit s'envola a perte de vue.
    ALLAIT cette pensée en ce monde ?
    Sur quelle route trouverait elle une terre FECONDE ?
    Où étaient enfuies les idées magiques,
    Qu'au soir, à la lueur d'une BOUGIE, j'allais mettre en musique ?

    1 commentaire
  • Un nuage qui passait devant chez moi.


    Les nuages seront toujours pour moi une grande source d'inspiration pour mes textes et mes pensées. Car de tout ce qu'il y a sur la Terre, les nuages ont tout vu et tout entendu. Dans les océans, dans les entrailles de la terre, à coté du feu et dans les airs. Ce blog est nuage, donc est eau. L'eau est vie. Méfiez vous, ce blog est vivant.


    1 commentaire
  • Un dragon."Un trait blanc dans le ciel
    Avec de grandes ailes
    Un air tellement profond
    Serait ce donc un dragon?

    Héros sans dieu ni loi
    Des légendes d'autrefois
    Animé par les vents
    pour charmer les enfants.

    Levez votre regard
    Offrez vous cet espoir
    Ca ne vous tuera pas
    De voir ce qu'il y a
    en ce monde plus heureux
    que ce qu'y voient vos yeux"




    Petite création poétique perso retrouvée entre deux pages .

    1 commentaire
  • Outils de rêve.

    L'homme à deux mains regardait celui qui n'en avait qu'une.
    Il lui demanda s'il était né avec une main ou s'il avait eu un accident.

    Alors, l'homme à une main lui répondit:
    "Et vous monsieur, en avez-vous deux de naissance ou avez vous volé votre deuxième à quelqu'un?"

    L'homme à deux mains, abasourdi, lui répondit qu'il était né ainsi.

    Alors, l'homme à une main lui dit que la sienne, il l'avait volée a quelqu'un, car il n'en avait point quand il était né. Et depuis, celui qui fut volé n'en avait plus que 5.

    5 !!!! S'exclama celui qui en avait deux, mais qui est cet homme qui avait 6 mains a la naissance ???

    Et sur ces mots, celui qui n'en avait qu'une s'en alla sans rien dire.

    1 commentaire
  • Encore un ancien texte. Il n'est pas terrible, mais le message reste le même. Réapprenons à prendre notre temps et à savourer les choses simples de la vie et de la nature !!!

     

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Dans la série des textes que je transferts de mon ancien blog à celui ci en voici encore un bien gentil.

    Bonne lecture.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Cela faisait longtemps, mais voici un des nombeux texte que j'avais posté sur mon ancien blog avec le commentaire qui avait été fait par un habitué de cette page.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • C'est reparti pour un tour.
    Le printemps est à nos portes.

    Timide, encore discret derrière les dernères giboulées.
     
    Mais pour celui ou celle qui ouvre bien les yeux, les signes ne trompent pas.

    Les branches se parent de leurs bourgeons qui attendent le signal pour exploser leur verdeur pleine de fraicheur.

    Les broussailles se tendent vers le haut, grâce aux premières montées de sève le long de leurs longues tiges serpentines.

    Les parterres se strient de feuilles et de début de pousses qui ne tarderont pas à ouvrir leurs pétales aux premières couleurs du printemps.

    votre commentaire
  • Ouvrir un livre ...."Ouvrir un livre, c'est beaucoup de choses pour un si simple mouvement.
    C'est entrer le code d'accès vers un monde parallèle.
    Le livre est la porte, les mots sont le chemin et le contenu, le monde en lui-même. C'est un voyage.
    Qu'il soit romanesque, scientifique, politique, un livre est un pays qu'on visite comme jamais pays n'a été visité.
    Quand j'ouvre un livre, le pays que j'y trouve est identique et pourtant différent de celui que tu trouveras, car un livre nous donne toujours la liberté d'imaginer des couleurs et des voix que d'autre verraient différemment.
    Ouvrir un livre c'est aussi un geste sacré, qui, malheureusement s'oublie de nos jours.
    Mais la magie opère toujours en secret, charmant les yeux des lecteurs aventureux."


    Ce texte étant extrait de mon ancien blog, voici le commentaire de LoupDesNeiges qui allait avec :

    Il y a quelque chose d'extraordinaire aussi dans un livre, mais elle dépend beaucoup de la qualité du traducteur.
    C'est lire un auteur séparé de nous par des siècles (2.500 ans pour certains de ces sacrés Grecs desquels je me sens parfois très proches) et se rendre compte qu'on pourrait lui dire, "mais c'est bien sûr !".
    Le livre est le lien qui unit les vivants et les morts. Y'a pas à dire.

    2 commentaires
  • PloufLa grande profondeur ! Enfin !!! Depuis le temps qu'on en rêvait  !!! Combien d aller retour dans la pataugeoire avant de pouvoir approcher le grand bassin  ? Enfin, l'instant ce précise...
    Les pieds descendent les échelons. Mais attention
     !!! Le bout de l'échelle arrive bien avant le fond  ! Finalement la pataugeoire c'était très bien  ! Je ne veux plus de grande profondeur, ça fait peur !!
    Plus moyen d'aller en arrière. Les autres qui ne savent pas encore a quel point c est effrayant, crient en me poussant.
    Plouf ! A moi je coule !
    Mais,.... Mais j ai pied quand je me redresse fièrement . Et, en fait c est vachement bien la grande profondeur . Il faut juste se montrer à la hauteur.

    votre commentaire
  • Elèmentaire
    En allant faire mon petit tour sur le blog déjà bien fourni d'Yseult, j'ai lu un texte écrit de sa main parlant de cette ivresse que nous pouvons ressentir en période de tempête (concrètement ou métaphoriquement) celui ci m'a évoqué un petit petit quatrain de ma propre prose. Le voici :

    "Parler pour faire du vent.
    Chanter pour faire la pluie.
    Ecrire pour faire le feu.
    Mourir pour faire la terre. "



    4 commentaires
  • M'avez vous bien comprise ?? Ma plus grosse tristesse, je crois, est de ne pas pouvoir transmettre exactement mes sentiments, mes sensations et tout ce qui va avec. Un exemple tout simple, je vais vous parler d'une maison à la campagne et même en y ajoutant plein de détails, certains la verront avec des tuiles, d'autres la situeront le long d'une rivière,...

    Un autre exemple. Je vais vous dire que je ne suis pas bien.  Certains penseront que je suis barbouillée de l'estomac, d'autre devineront que je suis triste  ou encore que j'ai une pierre dans ma chaussure.

    Donc il est très difficile de dire quelque chose en étant compris à 100%.  J'ai tellement de choses a partager, dans les sensations, dans les pensées, dans le vécu, mais tous les mots ne suffiraient pas a vous les rendre tel que je le voudrais. J'ai envie de vous parler de tellement de choses, mais celle-ci seront elles comprises comme je l'entends ???

    Il n y a pas que dans mon envie de partager des choses avec vous que cela pose un problème . Dans la vie de tout les jours on trouve facilement des exemples.  Ca ne vous est jamais arrivé de dire quelque chose en rigolant a quelqu un et  que cette personne le prenne mal? Et ceci n'est qu'un exemple. Beaucoup de personnes qui s'aiment en viennent a la séparation sur des incomprehensions totales . S'ils avaient parlé la même langue ils seraient heureux a l'heure actuelle.

    Et oui,  la même langue tout simplement . J'en arrive à ce détail cocasse.  Nous vivons a une époque ou nous parlons plusieurs langues  et a travers le monde  grace aux techniques actuelles. Mais dans notre propre langue nous ne savons plus communiquer .Combien d'entre nous ne sachant pas dire je t'aime  à quelqu'un et vont fuir ou crier a la place? Combien n'osent pas le dire par peur que ce soit mal perçu ? Mais aussi combien savent encore recevoir un je t'aime sans chercher a mal le comprendre?

    Tellement de détails viennent troubler mon esprit en évoquant se sujet.

    - Le mensonge pourris nos relations, car nous ne savons plus communiquer la vérite.
    - Le profit pollue nos relations et embrouille la communication par ses manipulations.
    - L hypocrisie, vil serpent qui coupe net tous dialogues constructifs.
    - La peur, qui nous ronge les tripes quand on ose enfin être nous même.

    On se plaint d'être seul mais nous faisons tout pour s'isoler de la vie et des autres.
    Voila donc ma plus grosse tristesse , celle qui ronge mes espoirs d'enfin pouvoir passer mes messages d'espoir , de peur d'être mal comprise  et encore une fois jugée . Mais je suis sure de ne pas être la seule dans ce cas là. N'est ce pas?

    6 commentaires
  • Une histoire d'amitié"Ecrire une histoire pour une amie.
    Sans style, sans heros.
    Une histoire de fou, qui se passe partout et nul part; un peu chez vous aussi sans s'en rendre compte.
    L'histoire du tout et du rien, de la vie, de la mort.
    Une histoire sans début ni fin, a laquelle personne n'ose croire...
    Parce qu'elle est belle ?
    Parce qu'elle est vrai ?
    L'histoire de l'émerveillement d'un enfant face a la pureté, la douceur.
    Cette histoire c'est la tienne, la mienne, la leure.
    Le baiser sur une joue rose ou coule une larme.
    La main qui caresse les cheveux ébouriffés par la rage.
    Un sourire pour adoucir l'orage.
    L'histoire d'une bulle de bonheur que je pose sur ton coeur."

    Sorti de ma plume le 15-11-98 pour ma meilleure amie. Maintenant elle est aussi pour tout ceux qui veulent encore rêver malgré le monde dans lequel on vie.

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique